top of page
  • Writer's pictureSarah COUDERT

La nuit où j'ai cru faire de la télékinésie

Plus vrai que vrai

C'était une nuit, quand j'avais environ 12 ans, il y a presque 15 ans. J'avais l'habitude de faire des rêves lucides de temps en temps et cette nuit-là, j'ai rêvé que je pouvais déplacer des objets par la pensée. J'étais dans ma chambre, et je me souviens précisément de la sensation de déplacer des livres, d'attirer de petits objets vers moi et de les manipuler avec aisance.


C'était si clair et si réaliste que j'avais l'impression d'avoir toujours eu ce don, aussi naturellement que de bouger un bras ou de respirer sans y penser. Puis le soleil s'est levé et mon réveil a sonné. Je me suis demandé si ce n'était pas un rêve. Tout était si clair dans mon esprit, si réel et si... palpable. Je me souvenais de la sensation de faire de la télékinésie. Et maintenant, c'était comme si on m'avait amputée d'une jambe, ou comme si l'un de mes sens m'avait été retiré. J'avais l'impression d'avoir perdu quelque chose que j'avais toujours eu, ou du moins c'est ce à quoi cette sensation ressemblait.


Bien sûr, j'y ai beaucoup réfléchi à l'époque, et j'en ai conclu que c'était un rêve. Mon propre corps, mon esprit et mes souvenirs étaient en conflit avec mon sens de la raison, ma rationalité et mon scepticisme (qui n'était pas aussi aiguisé que maintenant, puisque j'étais beaucoup plus jeune). C'était frustrant d'accepter de perdre cette partie de moi. J'ai essayé encore et encore, seule dans ma chambre, de déplacer des objets et de reproduire ce que j'avais fait. Je me sentais un peu bête, mais la sensation que je n'étais plus capable de faire quelque chose que j'avais l'habitude de faire était si persistante que j'ai expérimenté, juste pour être sûre. Même 15 ans plus tard, je me souviens de cette journée comme si c'était hier et j'ai encore l'impression que ce "pouvoir" m'a été enlevé, même si je sais bien que ce n'est pas le cas.


Ce qui aurait pût être

Maintenant, je m’interroge... Si j'avais été moins sceptique, plus encline à croire aux pouvoirs surnaturels, moins informée sur les rêves lucides, est-ce que cela aurait été différent ? Aurais-je rejoint ces groupes empreints de pseudo-sciences qui pensent détenir de tels pouvoirs et se réunissent pour essayer pendant des heures de déplacer des objets par la pensée ? Aurais-je essayé de convaincre les autres que j'avais des pouvoirs, peut-être même de bonne foi, comme certains médiums ou diseurs de bonne aventure ?


Je suis contente de ne pas être tombée dans ce travers et je ne peux qu’imaginer ce qui aurait pu être et si cela est déjà arrivé à d'autres.


En conclusion, je dirais que cela m'a appris qu'appliquer une approche sceptique et rationnelle est un exercice vraiment difficile, mais le devient encore plus quand il s’agit de nous-mêmes et notre propre ressenti... Personne n'est à l'abri des inventions de son propre cerveau, et nous devons être toujours méfiants des affirmations extraordinaires, même quand elles viennent de nous.


41 views0 comments

Recent Posts

See All

コメント


bottom of page