• Raphaël Champeimont

Découverte de la Colombie-Britannique (Canada, 2021)

J'ai brièvement mentionné dans mon dernier article que nous étions partis en vacances au Canada dès que la frontière avait été rouverte fin 2021. Nous avions alors parcouru trois provinces : la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario. Dans cet article, je vous raconte le début de notre voyage en Colombie Britannique.


Préparatifs

Nous voulions surtout découvrir Vancouver et Toronto (les deux villes candidates pour notre prochain déménagement au Canada), alors nous avons pris un vol pour Vancouver et un vol retour depuis Toronto. Mais pour compliquer les choses, nous avons pris un vol interne vers Toronto depuis… Calgary ! Nous voulions en fait traverser les Rocheuses et avoir un aperçu de l'Alberta.


Notre méthode habituelle de planification de nos road trips consiste à réserver l'avion, au moins notre première nuit d'hôtel ainsi qu'une voiture de location (chez Hertz habituellement). Chaque soir à notre hôtel, nous décidons ce que nous allons faire le lendemain et réservons l'hôtel de la nuit suivante si nécessaire (via Booking.com car cela nous permet de réserver en ligne à la dernière minute).


Le plan général de notre voyage

Ce que nous n'avions pas prévu, c'était la pénurie de voitures de location, qui nous a empêché de trouver une voiture pour les premiers jours. Par chance, nous avons fini par pouvoir en louer une (à un tarif très élevé) à une date qui nous laisserait tout juste le temps de traverser les rocheuses et d'arriver en Alberta pour prendre notre vol interne jusqu'à Toronto.


Compte-tenu de la situation COVID, il était nécessaire de fournir un preuve de vaccination pour chaque voyageur (pour chacune des 2 injections) et le résultat d'un test PCR réalisé moins de 24h avant le départ. Nous étions un peu inquiets car ma femme n'avait pas de certificat de vaccination pour la 1ère injection car, étant une personne à risque, elle l'avait faite avant que le gouvernement ne créé le certificat. Heureusement, le document "Données télétransmises à l'assurance maladie" a fait l'affaire. C'était aussi la première fois que nous faisions un test COVID (cela semble étrange maintenant car nous en avons fait des dizaines depuis).


Avec tout ça, nous avions complètement oublié qu'il fallait toujours faire la procédure AVE, ie. Autorisation Électronique de Voyager (c'est l'équivalent de l'ESTA des États-Unis). Et c'est en discutant avec les autres voyageurs dans la file d'attente à l'aéroport que nous avons réalisé que nous n'avions pas fait cette démarche ! Nous l'avons alors remplie précipitamment dans la file d'attente avec nos téléphones, et avons obtenu notre AVE suffisamment vite pour l'avoir avant de monter à bord de l'avion (ouf).


Vancouver

Tout se passe bien lors de notre arrivée à Vancouver, même si nous devons faire tous nos trajets en Uber car nous n'avons du coup pas de voiture.


Pour le premier jour, nous décidons de visiter un parc (je ne me souviens plus lequel) mais nous nous trompons de destination et allons au Lynn Park. Déposés par notre Uber devant le parc, nous réalisons que nous sommes loin de tout, pas du tout à l'endroit prévu. Mais j'avais lu que le Lynn Park était magnifique, donc nous saisissons l'occasion et décidons malgré tout d'y aller !


Au Lynn Park

Ce qui est très surprenant c'est que le parc est à la limite de la ville. Il ne s'agit donc pas d'un parc enclavé dans la ville, mais de la véritable nature sauvage au-delà de Vancouver. Un panneau indique d'ailleurs de faire attention aux coyotes, et les poubelles sont prévues pour résister aux ours, qui apparemment ont appris à ouvrir les poubelles normales.


Après quelques heures de marche, nous revenons vers la ville et rencontrons beaucoup d'habitants qui promènent leurs chiens, car le chemin est facile d'accès ici. Nous arrivons alors dans un quartier résidentiel de Vancouver.



Nous nous rendons ensuite au Capilano Bridge, un immense pont suspendu qu'il est amusant de traverser à pied. On peut ensuite se balader sur des passerelles dans la forêt, ce qui termine de manière sympathique cette promenade.



Le lendemain, il pleut (ce qui est la météo normale à Vancouver) alors nous nous rendons à "Fly over Canada", une expérience vidéo en 4D où on "vole" au-dessus de paysages du Canada. Nous avons beaucoup aimé l'expérience, et comme la pluie restreint de toute façon nos déplacements, nous regardons aussi l'autre film disponible sur Hawaï.


Comme il pleut toujours à notre sortie, nous allons visiter une volière (le Bloedel Conservatory) où nous pouvons voir des oiseaux très beaux et aussi très amusants. Certains perroquets ont en effet appris qu'ils pouvaient inciter les humains à faire des mouvements de tête s'ils les font eux-mêmes. Nous pouvons aussi entendre des perroquets crier "Hi!" au fond de la volière après que tout le monde soit parti (la volière aller fermer mais tout le monde attendait dans l'entrée son taxi pour se protéger de la pluie).



Le midi nous déjeunons dans un excellent restaurant végétarien (Heirloom) recommandé par des amis. En tant que mangeur de viande qui ne se renseigne pas trop sur les restaurants végétariens, j'étais impressionné par la goût des plats (nous y sommes même retournés un autre jour), et ma femme a même découvert leur étrange café latte à la lavande.


D'ailleurs, à chaque fois que nous allons dans un restaurant, il faut montrer l'équivalent du "pass sanitaire". Évidemment nous n'avons pas le pass du Canada, mais nous montrons à chaque fois notre certificat européen de vaccination, et nous n'avons jamais eu de problème, même si à chaque fois c'est la première fois qu'ils voyaient ce genre de certificat. Il faut se rappeler en effet qu'on sort de presque 2 ans de frontière fermée au reste du monde, et que nous sommes parmi les premiers touristes à revenir. Le pass européen est tellement exotique pour eux que nous nous sommes même trompés un jour et avons montré notre résultat de test PCR (qui n'était du coup plus valide) à la place, et on nous a quand même laissé entrer.


Le lendemain nous visitons le grandiose Museum of Vancouver, qui contient une quantité colossale d'objets des premières nations (c'est le terme qui remplace "indiens d'Amérique" aujourd'hui, car c'est considéré comme irrespectueux).



L'après-midi nous nous promenons dans la ville (car il fait beau pour une fois !). Nous rencontrons au passage des militants qui font campagne pour leur candidate car nous sommes en pleine période électorale (nous leur avons demandé leur accord pour la photo). Comme vous pouvez le voir, le nom de la candidate est aussi écrit en caractères chinois, car il y a une communauté chinoise (et globalement asiatique) importante à Vancouver.



Hope

Le lendemain, nous avons enfin notre voiture (une Buick Encore GX) et nous partons dans la montagne. Le temps est variable et change parfois très rapidement au détour d'un col. En quelques minutes à peine on peut passer du soleil, à la brume, à la pluie torrentielle, et ce n'est pas la voiture que nous avons vu retournée sur le toit pendant un de ces changements soudains qui nous dira le contraire !

Nous nous arrêtons pour visiter les immenses Othello Tunnels à Hope, une série de 7 tunnels ferroviaires intercalés de ponts qui passent au-dessus d'un torrent impressionnant.



Kamloops

Nous continuons notre route vers la ville de Kamloops. Il y fait légèrement frais quand nous arrivons, mais il y a quelques mois il y avait eu un épisode de chaleur extrême avec une température autour de 40°C, ce qui est totalement anormal dans cette région. Kamloops avait par ailleurs aussi fait parler d'elle par la découverte de charniers d'enfants des premières nations qu'on avait enlevés à leurs parents. Nous avons d'ailleurs appris durant notre voyage que le thème du génocide des premières nations était un sujet sensible et relativement récent au Canada.


Mais la raison qui nous avait mené ici n'avait rien à voir avec tout ça, nous souhaitions visiter le zoo (BC Wildlife Park) le lendemain matin. Nous passons la nuit à l'hôtel et le lendemain, nous allons à la réception pour rendre nos clés. La réceptionniste nous demande alors "Did you vote?". Initialement je ne comprends pas la question car cela semble n'avoir aucun rapport avec le contexte. Puis elle nous montre une pancarte vers un bureau de vote installé dans l'hôtel même. Évidemment on ne peut pas voter car nous ne sommes pas Canadiens, mais il est surprenant pour nous français qu'on puisse voter dans un établissement privé.


Nous partons donc pour le zoo où nous pouvons voir de nombreux animaux typiques de la Colombie-Britannique dont des grizzlis, ce qui était une première pour moi. Ils font vraiment très nounours patauds, mais il ne faut pas s'y fier si vous en croisez un. Après la visite, nous arrivons dans la boutique du zoo, et devinez ce qu'on y trouve ? Un autre bureau de vote bien sûr !



Il est ensuite temps de reprendre la route, où nous pouvons voir encore des paysages magnifiques. Nous arrivons bientôt en Alberta, alors je vous dis à bientôt pour mon prochain article sur cette province.



Au revoir "Beautiful British Columbia"

60 views0 comments

Recent Posts

See All